Dénivelé de votre activité

Strava utilise différentes méthodes pour calculer le dénivelé

Comment le dénivelé est calculé

Il est important de retenir que les données d'altitude d'origines diverses (altimètres barométriques, signaux GPS, bases de données) sont sujettes à erreur et que le dénivelé positif d'une activité n'est qu'une estimation. Nous travaillons à améliorer régulièrement nos données d'altitude et nos algorithmes.

Le dénivelé d'un segment. Les segments étant créés à partir d'activités Strava, leurs données sont calquées sur les caractéristiques de ces activités, qu'elles soient cohérentes ou non.

  • Si l'activité d'origine a été enregistrée à partir d'un compteur GPS avec altimètre barométrique intégré, le segment utilisera les données barométriques enregistrées par le compteur.
  • Si l'activité d'origine n'a pas été enregistrée avec un appareil barométrique, ou si un administrateur Strava a redéfini les altitudes d'un segment, nous croiserons les données GPS avec les données d'altitude de la carte référence Strava pour déterminer au plus juste les caractéristiques du segment.

Le dénivelé affiché sur les pages d'activité est calculé selon deux méthodes : le croisement de données GPS avec une base de données référence ou en utilisant les données barométriques du fichier d'activité d'origine.

  • Les compteurs avec altimètre barométrique :  si l'appareil GPS utilisé pour enregistrer votre activité possède un altimètre barométrique, Strava utilisera les données d'altitude issues du fichier d'origine généré par l'appareil. Nous faisons en sorte de lisser les données, ce qui inclut le gommage d'anomalies pour réduire les bruits du signal GPS. Ce lissage est moindre sur des activités avec données barométriques que sur des activités sans données barométriques. Si votre compteur est équipé d'un altimètre barométrique mais que votre dénivelé est soumis à un recalcul, référez-vous aux FAQ.
  • Les compteurs sans altimètre barométrique et l'appli mobile Strava : si votre activité a été enregistrée avec l'appli ou un compteur GPS dépourvu d'altimètre barométrique, Strava utilisera les données GPS de votre activité pour rechercher l'altitude de chacun des points enregistrés. Nous lissons alors les données, dont la suppression d"anomalies liées aux effets de bruit du signal GPS. Ce lissage est plus systématique sur des activités sans données barométriques, contrairement aux activités avec données barométriques. Même si nous essayons de faire correspondre au mieux vos données d'activité avec la réalité du terrain, le calcul du dénivelé reste malgré tout assez dépendant de vos données GPS et de la précision de la base des données d'altitude de votre région. Si des questions subsistent ou que vous avez besoin d'aide concernant le dénivelé de votre activité, créez une requête via ce formulaire. Même sans retour de notre part, notez que vos réponses et commentaires peuvent être utilisés afin d'améliorer les données d'altitude de notre carte référence ou résoudre des problèmes.

Le dénivelé d'un itinéraire. Notre concepteur Strava d'itinéraire s'appuie sur notre propre base de données pour calculer le dénivelé. Ainsi, les données GPS d'un itinéraire sont croisées avec celles de notre base de données pour en calculer le dénivelé..

Informations détaillées

Les bases de données altimétriques

Auparavant, nous consultions les bases de données publiques pour définir l'altitude de chaque point d'une activité. Ces bases de données étant de qualité variable d'une région à l'autre, les erreurs étaient fréquentes sans que nous ayons un pouvoir de contrôle pour les corriger. Désormais, nous avons un service spécialement dédié à l'analyse des données d'altitude alimentées par la communauté Strava. Chaque activité téléchargée à partir d'un compteur équipé d'un altimètre barométrique est utilisée pour améliorer les données d'altitude de la carte référence Strava.

Pour tenir compte des variations inhérentes au signal GPS, nous utilisons un algorithme pour analyser les données d'altitude de la route ou du chemin que vous avez emprunté. Le trait rouge visible sur l'image ci-dessous vous donne un exemple de données GPS ayant dévié du chemin réellement suivi (représenté en bleu). Notre algorithme reconnaît alors l'anomalie et utilisera les données d'altitude en lien avec le trait bleu plutôt que celles décalées et issues des données GPS.

Les limites des données altimétriques de la carte référence Strava

Il se peut qu'il n'y ait pas de données altimétriques issues de la carte référence pour tout ou partie de votre activité. Dans ce cas, nous utiliserons une base de données publique pour rechercher vos données d'altitude. Un réseau routier dense ou des données GPS de mauvaise qualité peuvent nous empêcher de sélectionner les points référentiels dans la carte référence ou dans la base de données publiques.

Les altimètres barométriques

Les altimètres barométriques déterminent l'altitude en sondant la pression atmosphérique. Ces mesures peuvent varier selon les conditions météo ou si les capteurs du compteur sont obstrués par de l'humidité ou d'autres dépôts résiduels. Les fabricants de compteurs peuvent fournir des procédures d'étalonnage. Par exemple, les compteurs Garmin avec altimètre barométrique intégré permettent la configuration manuelle d'un certain nombre de points d'altitude ; en débutant une activité proche d'un point d'altitude, le compteur utilise l'altitude connue comme point de départ. Consultez le mode d'emploi de votre compteur pour savoir comment procéder à un étalonnage. Globalement, nous préférons traiter les activités avec les données fournies par les altimètres barométriques, ces dernières étant plus fiables que celles issues des signaux GPS.

Les problèmes courants avec les appareils barométriques

Un profil d'altitude qui semble "déraper" au fil du temps. Ceci peut arriver avec les altimètres barométriques en proie à des conditions météo changeantes (ex : la pression atmosphérique qui fait le yo-yo et qui déroute l'altimètre, lui faisant mesurer des altitudes trop basses ou trop hautes)

Les autres problèmes connus et les environnements complexes

  • L'activité passe par des endroits où l'altitude est nulle ou très linéaire. Ceci peut arriver au moment de traverser des ponts ou des lieux pour lesquels nous ne bénéficions pas de couverture. Les lignes côtières sont particulièrement problématiques. Nous tentons alors d'indiquer des données par interpolation ; l'interpolation dépend des lieux où commencent et finissent les données manquantes.
  • Le profil d'altitude indique une succession de montées, mais le dénivelé positif paraît sous-estimé. Nous lissons les données avant de calculer le dénivelé, mais le résultat obtenu montre parfois des modifications d'altitude insignifiantes. Ceci empêche alors de dépasser un seuil référence à partir duquel nous travaillons pour déterminer si vous avez cumulé ou non du dénivelé positif.
  • Le profil d'altitude indique une succession de montées, mais le dénivelé positif paraît surestimé. C'est un problème qui se produit souvent avec des activités enregistrées dans des régions montagneuses, particulièrement en dehors des États-Unis. Les données peuvent être franchement approximatives et le profil plus accidenté qu'il ne le devrait, même après un processus d'interpolation et de lissage de données. Parfois ces données sont si approximatives que c'est comme essayer d'établir un profil d'altitude harmonieux d'une maquette Lego de votre région. Ces multiples irrégularités du profil peuvent permettre de dépasser le seuil référence à partir duquel nous travaillons pour effectuer le calcul du dénivelé positif, mais le résultat final sera surévalué comparé au dénivelé réellement perçu pendant l'activité.

Les challenges de dénivelé

Strava propose une variété de challenges pour les athlètes, dont plusieurs avec des objectifs d'ascension (les 'climbing' challenges ou challenges 'montagne'). Etant donné la visibilité mondiale des classements des challenges, les dénivelés incohérents se remarquent plus facilement que d'ordinaire. Comme mentionné précédemment, il existe un certain nombre de variables qui sont autant de sources d'erreur dans les calculs de dénivelé – variables sur lesquelles il nous est difficile voire impossible d'intervenir. Dès lors, elles peuvent conduire à indiquer des dénivelés totaux exagérés, en particulier quand l'activité se situe hors des États-Unis, dans une région côtière ou montagneuse. Si vous remarquez des activités avec un dénivelé inapproprié, ne pas les signaler. La plupart du temps c'est le résultat d'une base de données imprécise sur laquelle l'athlète n'a aucun contrôle.

FAQ, cliquez ici

Cet article vous a-t-il été utile ?
Utilisateurs qui ont trouvé cela utile : 616 sur 651

Commentaires

0 commentaire

Cet article n'accepte pas de commentaires.